Justice Pour Cyril F.e.r.e.z

Solidarité avec Cyril  F e r e z, syndicaliste S U D-P T T grièvement blessé le 18 Mars 2006
English Translation  Deutsch Übersetzen
Ajoutez JusticePourCyril à Vos Favoris
Faites connaître notre action
Recevez nos infos sur votre mail

Accueil

Sommaire

Derniers billets

Forum

Faites part de vos commentaires, avis, suggestions...

Appel à Témoins

Manifestez votre soutien à Cyril en envoyant vos Témoignages et Documents sur les violences du 18 Mars
justicepourcyril@laposte.net

Qui sommes nous

Un Blog solidaire de Cyril Ferez, victime de brutalités policières lors de la manifestation anti-CPE du 18 Mars. Lire la suite...

Liens Syndicaux

Revue de Presse

Fils RSS

Compteurs

Les Documents clés :
Cyril : Etat de santé
La famille et SUD-PTT portent plainte
Matraquage : Arrêt sur image
Analyse de la vidéo AFP
La Vidéo AFP et son commentaire par un témoin direct
Nouvelle vidéo, et analyse image par image
Les récits des témoins de la scène

Messages à Cyril Ferez : Vos messages pour Cyril

Par JPC :: samedi 29 avril 2006 à 14:00

Cyril Ferez va mieux. Il est désormais capable de s'exprimer et peut recevoir des visites. 

 

La semaine prochaine, les animateurs du site se rendront auprès de lui  et se feront l'écho de votre soutien.

 

Chaque message reçu d'ici là, sera transmis à Cyril, en témoignage de notre solidarité.

 

Merci d'avance.

 

Philippe Barbrel, Webmestre.

 

Ecrire un Message...

 

Communiqués : SUD : Une instruction judiciaire enfin ouverte !

Par JPC :: samedi 29 avril 2006 à 11:36

La fédération Sud-PTT se félicite de l’ouverture d’une instruction judiciaire. Un mois et demi après les faits ayant plongé Cyril dans un coma de trois semaines, cette nouvelle permet d’espérer faire émerger la vérité sur les circonstances du drame.

En effet, depuis le 18 mars, la seule enquête ouverte était confiée à l’Inspection Générale des Services dont l’attitude a été pour le moins sujette à caution tout au long de sa procédure. Les « fuites » émanant de ce service, savamment distillées, n’avaient d’autre objectif que de disculper les forces de l’ordre. Pour arriver à ces fins, tout a été permis, en particulier celui de salir la personnalité de Cyril, qui jusqu’à preuve du contraire est une victime ! D’autres informations, parues dans « Le Canard Enchaîné » du 19 avril, laissent tout autant supposer que l’IGS se voyait bien enterrer l’affaire. Selon elle, les centaines de photos ou de films pris ce 18 mars ne seraient pas probants. Quant aux caméras vidéo de la Place de la Nation, elles n’auraient pas été branchées un jour de grande manifestation !

Que fait le ministre de l’Intérieur ?

Par ailleurs, la fédération Sud-PTT constate que Monsieur Sarkozy n’a pas tenu ses engagements. Le 21 mars, il s’était engagé à nous fournir les informations qu’il obtiendrait sur cette affaire. Le lendemain, il renchérissait à l’Assemblée Nationale en déclarant « qu’on devait la vérité à son syndicat, à sa famille... » . Depuis, c’est silence radio ! Son mutisme sur ce sujet est troublant, il est habituellement si disert sur tout type de sujet. Mais peut-être que les conclusions de l’enquête seraient gênantes pour le Ministre de l’Intérieur! Il est vrai qu’il confiait le 18 mars, jour du drame, diriger les opérations.

Vérité et justice pour Cyril !

Source : http://www.sudptt.fr/IMG/pdf/comminstruction.pdf

 

Revue de Presse : Ouverture d'une Information Judiciaire pour "Coups et Blessures volontaires"

Par JPC :: samedi 29 avril 2006 à 11:27

Le parquet de Paris a ouvert jeudi une information judiciaire dans l'affaire Cyril Ferez, ce syndicaliste resté dans le coma près de trois semaines après avoir été grièvement blessé lors d'une manifestation anti-CPE à Paris le 18 mars, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

 

   L'information judiciaire a été ouverte pour "coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours" et confiée au juge d'instruction Marc Sommerer.
Plusieurs plaintes avaient été déposées dans ce dossier, dont une de M. Ferez, 39 ans, père d'un enfant.
 
   M. Ferez, qui est sorti du coma le 7 avril, a déposé la semaine dernière une plainte contre X auprès d'enquêteurs de l'Inspection générale des services (IGS, la police des polices) chargés de l'affaire et venus l'entendre à l'hôpital.
 
   Sud PTT, où milite M. Ferez, 39 ans, père d'un enfant, et sa famille ont chacun déposé début avril une plainte avec constitution de partie civile pour "coups et blessures volontaires par agent de la force publique et non assistance à personne en danger".
 
   Une réponse judiciaire ne leur a pas été apportée à ce jour.
 
   La fédération et la famille de la victime avaient d'abord déposé une plainte simple contre X auprès du procureur de la République de Paris le 24 mars pour "violences volontaires aggravées" et "non-assistance à personne en danger". Elles avaient alors regretté que le procureur "n'y ait pas donné suite".
 
   Les deux parties avaient par ailleurs fait part de leur "colère" devant la façon dont a, selon elles, "été instrumentalisé l'état d'ébriété de (Cyril Ferez durant la manifestation) pour essayer vainement d'obtenir une absolution des forces de police".
 
   Beaucoup d'incertitudes continuent d'entourer les circonstances exactes des événements ayant conduit au coma de Cyril Ferez, plusieurs témoignages apportant des réponses parfois contradictoires.
 

Messages à Cyril Ferez : Syndicat SUD des Services Financiers de Paris

Par JPC :: vendredi 28 avril 2006 à 20:03

Nous reproduisons ici  le contenu d'un message du Syndicat SUD des Services Financiers de Paris

 

Bonjour Cyril,

Nous sommes très content(es) d'apprendre que ta santé s'améliore de jour en jour. Nous te souhaitons un prompt rétablissement, en attendant de te rencontrer. 

Tes collègues du Syndicat SUD des Services Financiers de Paris.

sudcrsf75(a)wanadoo.fr
CRSF Paris Ile de France
11 rue Bourseul
75900 Paris
 


Témoignages : Deux témoignages de militants de LO

Par JPC :: vendredi 28 avril 2006 à 17:39

 

Le Forum des amis de LO contient les deux témoignages suivants, relatant les circonstances du matraquage de Cyril Ferez :

 

gipsy  : Ecrit le : lundi 20 mars 2006 à 22:53

Je l'ai vu ce camarade sur la place de la nation. Les CRS avaient regroupé une équipe de 5 à 6 CRS qui s'étaient disposés autour de lui. Je n'ai pas vu les évènment mais cela a attiré mon attention par la suite et je suis allé voir avec un copain. Ca devait être quelques minutes après le passage à tabac ou autre piétinement. Il y avait d'ailleurs un petit attroupements de manifestants autour des CRS. Je peux vous dire que le gars était sacrément amoché et effectivement inconscient.
 
 

Coco Ecrit le : mardi 21 mars 2006 à 00:08

Moi j'ai vu que les groupes de jeunes "violents" attaquaient les CRS en leurs lancant divers projectiles et un homme était assis à côté des jeunes, de dos au CRS. A un moment, les CRS chargent et l'homme ne les voit que trop tard : il se lève, se retourne et là est écrasé par les forces de l'ordre et reçoit un gros coup à la tête. Ensuite, les jeunes ripostent violemment, les CRS reculent et on voit ce militant à terre, inconscient, sans bouger. Des gens courrent pour essayer de l'aider mais les CRS rechargent et encerclent le "bléssé".
C'est ce que j'ai (et d'autres aussi) vu si je ne me suis pas trompé...
 

 

Revue de Presse : Pétition pour l'amnisitie des manifestants

Par JPC :: jeudi 27 avril 2006 à 2:30

 

L'Humanité a lancé une pétition réclamant l'amnistie des comdamnations prononcées à l'encontre des manifestants anti-CPE.

 

 

Parmi les premiers signataires, plusieurs personnalités se sont exprimées  sur les raisons de leur geste. Grégoire Simon, musicien des Têtes raides rappelle les violences subies par Cyril Ferez.

 

« Je me sens de tout coeur avec ces jeunes »

Albert Jacquard, généticien et philosophe.

« Quand on a affaire à des gens qui se battent pour améliorer la société, il ne faut pas les juger trop vite. Ils ont essayé de faire quelque chose (obtenir le retrait du CPE - NDLR) qui à mon avis était juste. Il ne faut pas les punir pour cela. D’autant que, de temps à autre, il faut savoir accepter l’illégalité au nom de la légitimité. Il n’y a pas si longtemps que cela, un certain général de Gaulle avait lui aussi choisi l’illégalité au nom d’une légitimité supérieure. Bien sûr, il ne faut pas le faire n’importe comment et n’importe quand. Mais je crois que dans le cas du CPE, il était légitime de lutter contre. Il serait donc légitime d’arrêter les poursuites. »

« Peut-on dire d’une justice expéditive qu’elle est juste ? »

Yann Wehrling, secrétaire national des Verts.

« Après avoir piétiné le pouvoir législatif, ridiculisé le pouvoir exécutif, l’infernal trio Sarkozy-Villepin-Chirac a mis à mal la réputation du pouvoir judiciaire. Peut-on dire d’une justice expéditive qu’elle est juste ? Peut-on dire d’une justice de masse qu’elle est acceptable ? Surtout, peut-on dire d’une justice instrumentalisée par un parti qu’elle répond aux critères fondamentaux d’une démocratie ? Acculée, la droite s’adonne à sa tradition de répression et s’emploie à criminaliser la contestation politique. Comme les faucheurs volontaires d’OGM, la jeunesse fait les frais du goût de la droite pour la maltraitance sociale et de son dégoût du débat contradictoire. Non seulement les Verts demandent l’amnistie, mais ils demandent aussi que les droits politiques soient définis, garantis et protégés par une loi spécifique. »

« Le gouvernement peut jouer la carte de l’apaisement »

Gilles Sainati, membre du Syndicat de la magistrature.

Depuis la loi Perben II, le Code de procédure pénale prévoit que le garde des Sceaux est le chef hiérarchique des parquets, pouvant aussi bien intervenir dans le cadre d’une politique pénale générale que pour les affaires individuelles. Le gouvernement doit donc assumer ses choix répressifs et peut à tout moment jouer la carte de l’apaisement social soit en mettant fin aux poursuites pénales, soit en évitant l’exécution des peines et en faisant voter une loi d’amnistie. C’est la seule issue logique et sereine à tout conflit social. L’inverse n’est qu’un acharnement disproportionné.

« Coupables d’être manifestants »

Grégoire Simon, musicien (Têtes raides).

Premièrement, il faut condamner la violence sous toutes ses formes. Toutefois, le cas du syndicaliste Cyril Ferez est révélateur d’un comportement qui ne fait aucune distinction entre les uns et les autres. La bêtise de certaines personnes violentes ne doit pas entraîner d’autres bêtises. Les personnes qui sont à la tête de l’État doivent prendre leurs responsabilités et ne pas répondre par une surenchère de l’irresponsabilité. D’autant plus que le gouvernement a été remis en cause récemment par les renseignements généraux. En effet, contrairement à ce que disait le gouvernement, les RG ont indiqué que les émeutes de novembre étaient des actions totalement spontanées et pas organisées. Alors, il faut remettre en avant le principe fondamental de la présomption d’innocence. Car, aujourd’hui, on est surtout coupable d’être manifestant, ce qui est très grave.

Propos recueillis par Alexandre Fache et Christophe Zoïa

Source : http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-04-20/2006-04-20-828391

La pétition de l'Humanité : http://www.humanite.presse.fr/petition/meta828136

 

 

Revue de Presse : Cyril Ferez porte plainte

Par JPC :: jeudi 27 avril 2006 à 1:29

Grièvement blessé lors d'une manifestation contre le CPE à Paris, place de la Nation le 18 mars, et après trois semaines de coma, le syndicaliste de 39 ans Cyril Ferez a déposé plainte contre X mercredi dernier, a-ton appris de source judiciaire vendredi 21 avril.

Sorti de son coma deux semaines auparavant, Cyril Ferez a été entendu mercredi par l'Inspection générale des services, répondant aux questions des enquêteurs de la "police des polices" depuis l'hôpital où il était soigné Début avril, le syndicat Sud PTT dans lequel Cyril Ferez milite, ainsi que sa famille, ont porté plainte avec constitution de partie civile, pour "coups et blessures volontaires par agent de la force publique, et non assistance à personne en danger".


Ces deux plaintes sont toujours chez le doyen des juges d'instruction du tribunal de grande instance de Paris.

"Instrumentalisation de l'ébriété"

Le 24 mars déjà, le syndicat et la famille avaient déposé une plainte contre X auprès du procureur de la République de Paris, pour "violences volontaires aggravées", et "non-assistance à personne en danger". Le procureur n'avait pas donné suite et aucune information judiciaire n'avait été ouverte.
D'autre part, les deux parties avaient exprimé leur "colère" devant l'"instrumentalisation de l'état d'ébriété" du syndicaliste durant la manifestation. Les circonstances exactes des événements ayant provoqué le coma de Cyril Ferez ne sont toujours pas determinées.

Source : http://permanent.nouvelobs.com/social/20060423.OBS5019.html

Communiqués : Sud : M. Sarkozy aurait-il oublié ses engagements sur Cyril ?

Par JPC :: jeudi 20 avril 2006 à 17:17

Selon le Canard Enchaîné du mercredi 19 avril, l’enquête de l’IGS concernant les faits qui ont conduit à plonger Cyril ferez, militant de SUD PTT , durant trois semaines dans le coma, serait en passe d’être bouclée ou du moins très avancée. Les éléments très précis de cette enquête qui sont dévoilés sont pour le moins troublants.


Ainsi les caméras vidéos de la Place de la Nation n’auraient pas été branchées ce fameux 18 mars, alors que la grande manifestation prévue contre le CPE se terminait précisément à cet endroit.
Qui peut croire que ces caméras, branchées en permanence habituellement, ne l’auraient pas été justement un jour de grande manifestation ?

De plus, les centaines de photos, les dizaines de films, pris ce soir-là, au moment où les événements se sont produits, ne « seraient pas probants » selon cette même enquête. Des images qui ont fait le tour des télévisions et des journaux, seraient jugées peu exploitables... Y compris celles qui montrent clairement Cyril pris sous la charge policière, puis son état après leur passage.

S’il était confirmé que l’enquête de l’IGS vise ni plus ni moins à enterrer cette embarrassante affaire, ce serait la preuve que son unique objectif était bien de « couvrir » les forces de l’ordre par tous les moyens. Cette hypothèse ne nous surprendrait malheureusement pas, tant il est vrai que depuis le début de cette affaire, toutes les « fuites » de l’enquête de l’IGS, ont servi à salir Cyril et à disculper les forces de l’ordre.

Nous nous interrogeons également sur l’attitude du ministre de l’Intérieur. Lors de notre entrevue le 21 mars dernier, Monsieur Sarkozy s’était engagé à nous transmettre toutes les informations qu’il aurait en sa possession. Le lendemain il avait affirmé à l’assemblée nationale « qu’on devait la vérité à son syndicat, à sa famille ». Une vision très particulière de la vérité....

Quant à la fédération SUD PTT et à la famille, nous rappelons que nous avons déposé une plainte auprès du doyen des juges d’instruction de Paris. Il nous paraît positif sur cette affaire, que ce soit à un juge d’instruction sur le point d’être désigné, qu’il incombe la charge d’établir les responsabilités.

Pour ce qui concerne l’état de santé de Cyril :
il s’améliore doucement, il n’est plus sous assistance respiratoire

Source : http://www.sudptt.fr/article.php3?id_article=96685

 

Bulletins médicaux : Evolutions récentes

Par JPC :: jeudi 20 avril 2006 à 13:10

Les responsables de SUD PTT nous ont communiqués les éléments suivants :

 

 

28 Avril :

 

Cyril Ferez va mieux. Il est désormais capable de s'exprimer et peut recevoir des visites. 

 

20 Avril :

 

L’état de santé de Cyril s’améliore doucement, il n’est plus sous assistance respiratoire.

Bulletins médicaux : Bulletin du 12 Avril

Par JPC :: mercredi 12 avril 2006 à 18:57

Une délégation de SUD PTT a pu rendre visite à Cyrl, le 12 Avril.

 

Son état de santé est en nette amélioration. Il est maintenant parfaitement conscient.

 

L'infection pulmonaire est en voie de résorbtion.

 

 


Derniers Posts


  • Plus d'articles...
    Copyleft © Justice Pour Cyril Ferez - Blog créé avec ZeBlog